RHEL – Désactiver ctrl-alt-del

Linux, c’est bien beau, mais ça ne capte pas les « ctrl-alt-del » (ou suppr, pour nous autres francophones). Du coup, la commande système correspondante est exécutée, à savoir, reboot immédiat.

Pour parer à tout risque de reboot intempestif d’une machine linux de production quand on est sur une session Windows et qu’on a la main sur une machine linux, qui, elle, interprétera différemment le fait qu’on veuille juste changer de mot de passe ou verrouiller son poste… il peut être intéressant de modifier la commande ctrl-alt-del afin qu’elle ne reboote pas directement le serveur (ou de créer un script qui demande confirmation avant reboot).

Les fichier à modifier sont les suivants :

  • RHEL 5 (et prédécesseurs) :
vi /etc/inittab

La ligne à rechercher est la suivante :

# Trap CTRL-ALT-DELETE

ca::ctrlaltdel:/sbin/shutdown -t3 -r now
  • RHEL 6 et suivants :
vi /etc/init/control-alt-delete.conf

Chercher la ligne :

# start on control-alt-delete

exec /sbin/shutdown -r nowControl-Alt-Delete pressed

Deux solutions s’offrent à vous, soit commenter purement et simplement la ligne avec un # au début (et on n’aura alors plus de problème puisque ctrl-alt-del ne fera rien), soit créer un script maison, qui demande à l’utilisateur s’il est vraiment sûr de vouloir rebooter la machine (après tout, le ctrl-alt-del peut être une option intéressante pour faire un reboot propre sur une machine dont on a oublié le mot de passe… pour par exemple pouvoir reseter le mot de passe root au chargement du GRUB).

Sauvons nos serveurs de production !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *